ma vallée – fin d’automne

Par défaut

Les projets qui croissent sans fleurir

fermentent en moi Mon monde s’étrécit alors

je suis revenue dans ma vallée

boire la solitude à la coupe du ciel

à la coupe des arbres

noirs et nus

 

Aucun doute c’est bien la dernière fin d’automne

l’air est chargé de pluie, de vent Pourtant

ma vallée reste blonde les herbes jaunies par le gel

sont blondes et patientes

 

Ainsi mes soeurs les fleurs apprenez à mon coeur

qui ne veut s’endormir la patience vivante

qui écoute, qui accueille

aussi bien la lumière, que le vent

Ainsi mes frères les arbres, toujours alertes, toujours confiants

apprenez-moi le chant de joie et de courage

au milieu de l’hiver

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s