Par défaut

Mon petit Jean-Baptiste

mon fils amour vie

Tu nous mènes à un train d’enfer

ton père et moi

tu nous mènes à un train d’enfer

 

Mon petit Jean-Baptiste

endormi au creux de mon bras

épuisés comme nous par les assauts de ta soif, ta volonté

Nous avons besoin de ces moments passés ensemble

quand tu têtes entre mes bras

et que je peux enfin retenir dans mes doigts le temps

-temps qui n’est pas balayé, remué par la tempête de tes mouvements

 

Ces moments,

comme ce soir, dans le bureau

-tout était beau dans cet appartement qui prend si joliment la lumière

où renversé dans mes bras, tu ris!

je donnerai tout

je donne tout

pour le trésor de tes yeux rieurs, ta bouche ouverte

tes cheveux éparpillés

 

Moment où nos regards

se rencontrent

où je te rencontre

dans ton regard

enfin enfin enfin

vraiment

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s